Jeudi DIY !! Yé ! J’adore publier mes projets le jeudi parce que ça donne le temps à mes nombreux abonnés (lol) de se préparer pour réaliser mes petits trucs le weekend. Cette semaine, je dois l’avouer, mon DIY ne s’est vraiment pas passé comme je l’imaginais et tout dépendant du résultat auquel tu t’attends, tu vas peut-être devoir te prendre d’avance (vraiment d’avance) pour le faire. J’avais envie de faire des serviettes de table shibori marines et blanches hyper contrastées avec de la teinture indigo… La teinture que j’ai commandé sur internet s’est ”perdue dans malle” comme on dit. Bon. J’ai changé mon plan et je me suis repliée sur une teinture à tissu ”normale” beaucoup plus pâle en sachant que j’allais devoir modifier les techniques un peu pour que les motifs shibori apparaissent, parce que la teinture ”normale”, mine de rien, ça prend BEAUCOUP moins de temps avant d’imbiber les fibres d’un tissu. Bref ! J’ai fais un tutoriel pour la technique pastel, mais j’expliquerai aussi step-by-step quoi changer pour que ça donne un shibori marine plus franc. Tu sais pas de quoi je parle ? Viens voir.

titre_materiel

01 l Des gros gants de vaisselle longs

02 l Le tissu de fibre naturelle que tu veux teindre (j’ai des napkins 100% cotton)

03 l Des sachets de teinture bleu océan Dylon

04 l Un paquet de cordes, élastiques et bouts de bois pour faire des motifs

05 l Deux gros buckets de 18 litres 

V

Bon. Déjà, du Shibori, c’est quoi ? C’est une technique japonaise ”d’embellissement” du tissu qui ressemble beaucoup au tie-dye des années 70, fait avec de la teinture indigo naturelle. C’est traditionnel, magnifique et ça ressemble à ça. À la base, c’est vraiment ce que j’aurais voulu faire si j’avais reçu mon kit de teinture indigo à temps : (.  Si c’est ce que tu veux réaliser, tu devra remplacer tout simplement la teinture ”normale” Dylon par un mélange en poudre de d’indigo. Dans les 2 cas, tu pourra faire les mélanges tels qu’indiqués sur le packaging et ajusté les temps de trempage en conséquence. J’indiquerai à chaque étape quelles sont les différences.

 

dupetitdoux_shibori_exemple

Crédit photo : Oh Creative Day

 – A – Premièrement, il faut savoir qu’il n’y a pas de mauvaise façon de faire du tie-dye. Le tissu pourrait être plié et fripé de pas mal n’importe quelle manière et ça donnerait quand même un résultat funky. Pour ce tutoriel-ci, j’utilise des techniques de pliage d’inspiration Shibori pour réaliser mes serviettes de table, alors voici une mini introduction au concept :

dupetitdoux_shibori_stepA

 – 1 – La première technique est la plus simple, c’est celle que nos parents utilisaient dans les années 70. J’ai plié quelques unes des serviettes en accordéon et je l’ai attaché avec un million d’élastiques TRÈS serrés. C’est important qu’ils ne soient pas ”lousses” pour s’assurer que la teinture ne pénétrera pas trop sous l’élastique dans le tissu. On veut conserver des parties pâles et plus les liens seront serrés, plus les traits sur le tissu seront blancs.

– 2 – La deuxième technique que j’ai utilisé se nomme Itajime en japonais. C’est une technique qui utilise la résistance de différentes formes pour conserver de grands espaces blancs sur le tissu. On peut utiliser à peu près n’importe quoi pour créer une forme qu’on attache au tissu plié avec des ficelles ou des élastiques; des carrés de bois, de vieilles céramiques, des couvercles de pots masson, des batons de popsicle, des baguettes, des clips à papier, des épingles à linge, n’importe quoi !

– 3 – La troisième technique est appelée Kumo, qui en gros veut dire ”plié et attaché”. C’est une des plus simples parce qu’on ne peut pas vraiment rater son coup. On peut plier le tissu de façon très symétrique et attacher les bouts très serré avec les élastiques ou chiffonner le tissu et l’enrouler n’importe comment avec les ficelles. Il n’y a pas de mauvaise façon de s’y prendre.

– 4 – La dernière technique que j’ai utilisé est celle du Arashi qui signifie ”tempête” en japonais. Pour cette technique il faut un truc long de la forme d’un tuyau. Un manche à balais ou même une branche peuvent aussi faire l’affaire. Il faut enrouler le tissu en angle autour du tuyau et le sécuriser avec des élastiques ou une longue ficelle.

dupetitdoux_shibori_illustrations

* Lorsqu’on utilise la teinture à tissu normale, elle va pénétrer sous les liens beaucoup plus rapidement, ils devront donc être beaucoup plus serrés. La teinture naturelle indigo prend beaucoup plus de temps pour imbiber le tissu et elle doit s’oxyder à l’air un long moment, donc tout ce qui est sous les liens, les élastiques et les formes restera blanc.

– B – On peut utiliser un paquet de trucs en plus des techniques de pliage Shibori pour ”bloquer” certaines zones du tissu. Tant que c’est bien serré (surtout pour la teinture Dylon)

dupetitdoux_shibori_stepB

– C – J’ai aussi essayé de faire la technique Ashari avec le grand hamac de mes amis Jeff et Myriam en ne sachant pas trop ce que ça allait donné… spoiler alert, ça a donné un grand hamac bleu. J’ai bien analysé la situation et j’ai l’impression que ça aurait peut-être mieux fonctionner avec la teinture indigo, mais aussi parce que la ficelle n’était pas assez serrée. Maintenant, les instructions derrière le paquet de teinture Dylon indiquaient qu’on devait bien mouiller le tissu avant de le tremper mais pour faire un effet pastel je te suggère de sauter cette étape.

– D – Préparez le mélange de teinture dans un grand saut de plastique ou une chaudière comme le paquet l’indique. J’ai utilisé 3 paquets pour mes projets parce que j’avais énormément de stock à teindre, mais un paquet suffit amplement pour une douzaine de serviettes de table et 1 ou 2 tshirts.

POUR LA TEINTURE À TISSU DYLON : Une fois la teinture bien mélangée, on peut tremper les serviettes pliées dans le saut une quinzaine de secondes, pas plus.

POUR LA TEINTURE INDIGO NATURELLE : On peut laisser les serviettes dans le mélange de 2 à 5 minutes sans problème.

– E – Dans les 2 cas, il faut s’assurer d’égoutter l’excédant de teinture en glissant les serviettes pliées au bord du saut.

dupetitdoux_shibori_stepE

– F – Il faut ensuite laisser sécher les serviettes dans l’herbe au soleil.

POUR LA TEINTURE À TISSU DYLON : On peut laisser sécher le tissu une vingtaine de minutes dans l’herbe en le retournant après 10 minutes et recommencer le processus une ou deux fois. Pas plus, parce que la teinture va glisser sous les liens Shibori et les serviettes vont sortir toutes bleues.

POUR LA TEINTURE INDIGO NATURELLE : Les serviettes vont sortir du bain de teinture avec une teinte verdâtre, c’est normale. Le bleu indigo va apparaître avec l’oxydation, c’est pour ça que c’est très important de les déposer au soleil. Lorsqu’un côté est devenu bleu, on peut le retourner pour que l’autre côté s’oxyde lui aussi. Avec ce type de teinture, plus on fait de trempage dans le saut, plus le bleu sera foncé. On peut donc faire 8 à 10 trempages sans problème en laissant 20 à 30 minutes entre chaque bain.

dupetitdoux_shibori_stepF

– G – Une fois que les serviettes sont un peu plus foncées que la couleur désirée (le tissu est toujours plus foncé lorsqu’il est mouillé) et après une heure ou deux de séchage, on peut les rincer à l’eau claire dans une autre chaudière propre.

dupetitdoux_shibori_stepG

– H – Pendant qu’elles sont encore mouillées, on peut défaire tous les liens Shibori des serviettes et les étendre sur la pelouse pour qu’elle sèchent complètement en s’assurant de les retourner à mi-chemin. Je préfère les laisser sécher à plat que sur la corde à linge à cette étape-ci pour m’assurer de ne pas laisser de marque avec les épingles pendant que la teinture est encore un peu humide.

 – I – Une fois qu’elles sont sèches, on peut les laver à la machine avec du détergent normal et 2 cuillères à table de sel pour faire figer la teinture ! Je les laisse sécher à l’air libre sur la corde pour ne pas affecter la couleur dans la sécheuse. Après ce premier lavage, on pourra les sécher à la machine sans problème.

dupetitdoux_shibori_stepI

Et c’est tout ! Il faudra bien les repasser parce qu’évidemment, les serviettes ont été froissées et pliées pendant plusieurs heures. C’est vraiment une fois repassé que les motifs pastels ressortent le plus. J’étais tellement déçue de ne pas avoir reçu ma teinture, mais je suis TELLEMENT contente de la teinte qui me fait penser au Pantone de l’année Serenity ! #sotrendé

titre_bisous