15 meilleures choses à faire à Valence (France)

15 meilleures choses à faire à Valence (France)
15 meilleures choses à faire à Valence (France)

À mi-chemin entre Lyon et Avignon, Valence se trouve dans une plaine de la moyenne vallée du Rhône, à la limite des “pré-Alpes”. La ville est parfois surnommée “La Porte du Midi de la France”, et vous sentirez des influences méditerranéennes se glisser dans l’architecture et les paysages de rue de Valence. Vous aurez de quoi faire un week-end, surtout si vous incluez la ville de Romans, voisine de Valence sur l’Isère juste avant qu’elle ne se jette dans le Rhône.

Vous pouvez découvrir la vie dans l’éperon ouest des Alpes au Musée de Valence, ou partir sur les rives du Rhône et de l’Isère pour des balades à vélo et en voiture à travers les vignobles, les forêts et les villages pastoraux.

Explorons les meilleures choses à faire à Valence :

1. Musée de Valence

En commençant par la préhistoire, ce superbe musée traite de la vie dans la moyenne vallée du Rhône au cours de 4 000 ans.

La collection compte plus de 20 000 objets, avec des pièces intéressantes provenant de presque toutes les étapes de l’évolution de Valence.

De l’époque romaine, on trouve des autels sur lesquels des taureaux auraient été sacrifiés et une salle remplie de mosaïques.

Pour quelque chose de vraiment étrange, il y a un chevreau taxidermisé à deux têtes dans la section d’histoire naturelle.

Les galeries de beaux-arts, quant à elles, présentent des peintures de Camille Corot, Hyacinthe Rigaud et de l’artiste néerlandais du Siècle d’or Gerard van Honthorst.

2. Maison des Têtes

Bâtiment exceptionnellement orné qui attire votre attention dans la Grande Rue, la Maison des Têtes a été achevée en 1532 et doit son nom aux nombreuses têtes sculptées qui ornent sa façade.

Ces images figuratives symbolisent les vents, la fortune, le temps, le droit, la théologie et la médecine.

Au-dessus du couloir qui vous conduit de la rue à la cour intérieure se trouvent des bustes représentant les empereurs romains.

Prenez le temps d’admirer les détails, puis passez à l’intérieur pour découvrir une petite exposition sur l’histoire de Valence.

3. Le parc Jouvet

S’étendant sur une pente à côté de la rivière, le parc Jouvet a ouvert ses portes en 1905 et est nommé en l’honneur de l’homme dont le don a permis à la ville d’acheter ce terrain.

Au sommet du parc se trouve une plate-forme où vous pouvez vous appuyer sur la balustrade et contempler les belles vues sur les falaises de la rive opposée du Rhône.

Les jours d’été plus chauds, vous pouvez vous retirer dans le parc pour pique-niquer sous l’un des 700 arbres, dont certains, comme le cyprès chauve et le lilas des Indes, ne se trouvent pas souvent dans cette partie du monde.

4. Kiosque à musique Peynet

Sur le Champ de Mars, à côté du parc, se trouve un petit spectacle qui a beaucoup contribué à la culture populaire française du XXe siècle.

Ce kiosque à musique du XIXe siècle a inspiré l’illustrateur Raymond Pennet pour créer ses deux Amoureux en 1942. Ils ont connu un succès fulgurant et ont même figuré sur des timbres français en 1982. Aujourd’hui, les poupées inspirées de ces personnages sont très recherchées et il existe plusieurs musées Peynet en France, ainsi que deux au Japon. Le kiosque à musique date de 1890, et est de style art nouveau avec de jolies arches et balustrades en fer forgé.

5. Centre du Patrimoine Arménien

Dans l’ancienne faculté de droit de l’université de Valence se trouve une institution qui préserve et met en valeur la riche culture arménienne.

Si vous vous demandez pourquoi ce lieu se trouve à Valence, sachez que ce quartier situé au milieu de l’actuel centre piétonnier a été colonisé par une importante population arménienne au début du XXe siècle.

Le musée comporte de nombreux éléments multimédias, notamment des témoignages filmés d’hommes, de femmes et d’enfants sur le génocide de 1915-17.

Moins poignants sont les nombreux recoupements historiques intéressants entre la France et l’Arménie, comme Léon V, le roi d’Arménie du XIVe siècle qui a perdu son trône au Moyen-Orient et est mort en France pour être enterré à Saint-Denis aux côtés de la royauté française.

6. La cathédrale de Valence

Les travaux de ce qui est aujourd’hui le plus ancien monument de Valence ont commencé dans les années 1000.

Mais comme de nombreux édifices religieux en France, la cathédrale Saint-Apollinaire a été partiellement détruite pendant les guerres de religion par les Huguenots dans les années 1500.

Dans les décennies qui ont suivi, l’édifice a été totalement restauré selon son aspect roman d’origine et présente encore de nombreux indices passionnants qui témoignent de son ancienneté.

L’un d’entre eux est l’abside et le déambulatoire polygonaux inhabituels, qui ressemblent aux célèbres églises romanes d’Auvergne à l’ouest.

En regardant autour de vous, vous remarquerez peut-être que de nombreuses pierres portent des inscriptions romaines, car elles ont été recyclées d’anciens bâtiments de la ville.

7. Place des Clercs

Sur une place comme celle-ci, au milieu de l’enchevêtrement de rues anciennes et ravinées du Vieux Valence, vous aurez conscience d’être en route pour le sud de la France.

Les maisons qui entourent la place sont peintes de couleurs pastel avec des toits en terre cuite et les tables des restaurants extérieurs sont ombragées par des platanes.

Située à côté de la cathédrale, c’est aussi l’une des plus anciennes places de Valence, qui a été aménagée dans les années 400 et a longtemps été le lieu d’actes de justice publics.

Le plus célèbre d’entre eux est survenu bien plus tard, lorsque le contrebandier et héros populaire Louis Mandrin a été exécuté à cet endroit en 1755. Aujourd’hui, les seuls grands rassemblements publics sont ceux du marché alimentaire du samedi !

8. Parc Jean-Perdrix

Si vous vous rendez à la périphérie est de Valence, c’est pour assister à une œuvre monumentale d’art urbain primée.

Le Château d’Eau, composé de deux structures hélicoïdales titanesques de 52 et 57 mètres, a été installé en 1969. L’œuvre est souvent citée comme l’une des meilleures sculptures publiques du pays et est protégée en tant qu’élément du patrimoine du XXe siècle.

Le parc qui l’entoure est le plus grand de la ville et constitue un endroit tranquille pour une douce promenade, avec des bosquets de cèdres et un étang avec des nénuphars et des canards.

9. La Maison Mauresque

Voici un bâtiment qui illustre l’obsession du XIXe siècle pour tout ce qui est oriental.

La Maison Mauresque a été commandée par l’industriel Charles Ferlin dans les années 1850.

Vous ne pourrez en voir que la façade, mais elle mérite un détour par la rue Gaston Rey.

L’architecte a utilisé du ciment moulé pour réaliser un remarquable effet de trompe-l’œil sur les murs extérieurs, avec beaucoup moins de difficultés que s’il avait sculpté les motifs dans la pierre à la main.

En ce sens, il s’agit d’un exemple classique de la manière dont le design historique a été réévalué au XIXe siècle avec les méthodes de construction modernes.

10 . Musée international de la chaussure

Un petit détour par Romans-sur-Isère vous permettra de découvrir ce musée qui rend hommage à la chaussure comme aucun autre, dans une ville longtemps respectée pour ses métiers du cuir et de la chaussure.

Le lieu est magnifique, sur le site du couvent de la Visitation, dans de beaux jardins, et l’attraction est plus captivante qu’il n’y paraît.

Dans ce qui était autrefois des cellules de nonnes se trouve un grand trésor de chaussures remontant à 2 000 ans avant Jésus-Christ et comptant plusieurs milliers d’exemplaires.

Vous pouvez voir une botte de mousquetaire et une chaussure médiévale à crampons avec ses longs bouts pointus.

Il y a aussi des pièces recueillies à travers le monde, comme une botte portée par une femme chinoise aux pieds liés.

11. Collégiale Saint-Barnard

Classée monument historique français en 1840, cette église a été fondée en 838 par son homonyme Saint Barnard sur la rive droite de l’Isère à Romans.

Une grande partie de ce que vous voyez aujourd’hui date du 12e siècle et, comme la cathédrale de Valence, l’édifice a dû être reconstruit au début du 17e siècle.

Une grande partie de la nef n’a pas été endommagée et les chapiteaux romans constituent une pièce exceptionnelle de l’art médiéval.

Un parcours du XIIe siècle vous conduira à la Chapelle du Saint Sacrement, dans laquelle se trouvent des fresques du XVe siècle et huit tapisseries tissées en 1555.

12. Délices locaux

Cela peut sembler étrange, mais pour un véritable goût de Valence, vous devriez commander des raviolis dans un restaurant.

Ici, ces poches de pâtes carrées sont remplies d’un mélange d’œufs, de persil, de fromage blanc et de Comté.

La Suisse est une spécialité bien connue de Valence qui remonte à plus de 200 ans.

Après la mort du pape Pie VI dans cette ville en 1799, un boulanger local a confectionné un bonhomme en sablé portant l’uniforme de la Garde suisse du Vatican.

En été, vous pouvez également découvrir les coulisses de la plus ancienne boulangerie de Romans/Bourg de Péage pour voir comment ils fabriquent la brioche locale “pogne”, parfumée à l’eau de fleur d’oranger.

13. Maisons Troglodytes

Le village de Châteauneuf-sur-Isère, situé à moins de dix kilomètres au nord de Valence, est niché dans les collines boisées de la rive gauche de l’Isère.

Dans le quartier de Bel Air, au pied de la Colline de Molasse, une centaine d’habitations ont été creusées dans le calcaire malléable.

Ces cavités sont de différentes époques, mais les plus anciennes remontent à l’Antiquité.

Certaines se trouvent sur des propriétés privées, mais la plupart sont faciles d’accès depuis le haut du village et sont agréables à parcourir.

14. Véloroute Voie Verte Vallée de l’Isère

La véloroute V63 a été spécialement conçue pour les familles, et suit le cours tortueux de l’Isère autour de la ville de Romans.

Comme elle est au ras de l’eau, les enfants n’auront aucun problème à glisser sur cet itinéraire, et près de la moitié des 42 kilomètres sont des Voies Vertes, réservées à la circulation non motorisée.

L’itinéraire traverse l’Isère à quatre reprises, le plus impressionnant étant le pont Vieux du XIe siècle à Romans.

15. Crest

Prenez le chemin le moins fréquenté à travers un paysage énergisant de basses montagnes jusqu’à cette ville, à environ une demi-heure de Valence.

Crest se trouve directement à l’entrée des pré-Alpes du département de la Drôme, ce qui lui a donné une grande importance stratégique bien avant même les Romains.

Un monument témoigne de ce statut : la Tour de Crest s’élève à 52 mètres de hauteur, ce qui la place parmi les plus hauts donjons médiévaux d’Europe.

C’est le dernier vestige de ce qui était un immense château qui a été démoli par le cardinal de Richelieu au XVIIe siècle, lorsque la tour est devenue un symbole de répression en tant que prison infâme. Pour visiter Valance et ses environs, pensez à louer une voiture avec Roadstr.fr.